Foire aux questions

Foire aux questions sur l’huile de cameline

Foire aux questions Three Farmers

 

Foire aux questions Three Farmers

Qui sommes-nous et quelle est notre mission?

Nos trois fermiers sont Dan, Colin et Ron, qui sont aussi propriétaires de l’entreprise. Ensemble, sur leurs fermes de la Saskatchewan, ils s’occupent de cultiver et de récolter les graines avant qu’elles soient pressées pour obtenir l’huile qui sera embouteillée. C’est cette approche complètement intégrée, où chaque aspect du processus est contrôlé, qui nous permet de fournir une huile retraçable à sa source. Notre traçabilité renvoie au fait que chaque étape de la production de nos aliments est complètement transparente. En entrant tout simplement le code que vous retrouverez au dos de toutes les bouteilles d’huile de cameline Three Farmers sur notre site Web, vous pouvez découvrir l’histoire complète cette dernière, à partir du moment où elle a été plantée et par qui, en passant par la position GPS du champ, l’endroit où elle a été pressée, et, enfin, la date où elle a été embouteillée.

Pourquoi la traçabilité est-elle importante?

Nous vivons à une époque où les préoccupations quant à la sécurité et la salubrité des aliments abondent, autant dans l’esprit des consommateurs qu’à la une des médias. C’est pourquoi nous comprenons le désir de nos clients de pouvoir retracer la source de leurs aliments. Plutôt que de faire des allégations sur une étiquette, nous voulons montrer à nos clients d’où provient leur nourriture et son processus de création. Nous voulons que tous soient aux premières loges pour assister à la création de leur nourriture et que chacun puisse poser des questions sur sa production.

Où sont produits les aliments Three Farmers?

Nous sommes fiers de pouvoir dire que toutes les étapes de la création de nos produits sont accomplies chez nous, dans les Prairies. Nous cultivons nos produits près d’une ville appelée Midale, en Saskatchewan. Nous transportons ensuite nos produits agricoles jusqu’à nos installations locales à travers la Saskatchewan et le Manitoba afin qu’ils soient transformés et emballés.

Qu’elle est la philosophie de culture de nos fermiers?

Nous avons adopté une méthode d’ensemencement direct pour toutes nos cultures, ce qui veut dire que nous ne labourons pas nos champs. Il a été démontré qu’il est contreproductif de labourer des sols en santé. En effet, cette pratique détruit l’habitat des microorganismes et la matière organique, en plus de causer l’érosion des sols, ce qui détruit leur fertilité. C’est pourquoi nous ne sommes pas des fermiers biologiques. Non pas que nous croyons à l’épandage inutile de produits chimiques sur nos champs, mais plutôt parce que nous avons choisi de mettre l’accent sur des sols en santé pour produire des plantes en santé.

Nous prenons une approche globale à l’agriculture durable qui englobe les paramètres écologiques, sociaux et politiques qui s’appliquent à la production alimentaire. Sur le plan écologique, nous nous efforçons de réduire les effets environnementaux néfastes créés par l’agriculture, de protéger les écosystèmes locaux et de préserver la biodiversité de notre région. Pour ce faire, nous avons adopté des techniques agricoles sans labour et nous adaptons nos plans de nutrition en fonction des besoins du sol et des cultures. Nos techniques de rotation des cultures permettent de préserver la structure des sols et empêchent l’épuisement excessif des nutriments de ces derniers. Nous avons aussi rétabli d’anciennes techniques agricoles, comme les cultures intercalées, c’est-à-dire la pratique de la culture de deux types de plante ou plus dans un même champ en même temps. De cette manière, chacune des plantes peut fournir les nutriments nécessaires à l’autre tout en conservant l’intégrité des sols.

Sur le plan économique, nous comprenons que nous avons une planète à nourrir et des ressources limitées. Nos sols et nos réserves d’eau doivent nous soutenir nous et nos enfants, mais aussi des centaines de générations à venir. Nous avons à cœur notre patrimoine écologique et nous croyons à une exploitation efficace et productive de ce dernier. Socialement et politiquement, nous croyons que les divers mouvements alimentaires que nous avons vus naître au cours des dernières années, que ce soit les aliments biologiques, l’alimentation locale ou la souveraineté alimentaire, ont en vérité un objectif commun : savoir d’où provient notre nourriture et tenir ceux qui la produisent responsables des ressources qu’ils utilisent pour la créer. Notre politique de traçabilité répond à ces préoccupations en permettant à nos clients de nous faire part de leurs préoccupations et de nous tenir responsables de nos actions.

 

Foire aux questions sur l’huile de cameline

D’où vient l’huile de cameline?

L’huile de cameline est une huile végétale ancienne originaire de l’Asie centrale et de certaines parties de l’Europe du Nord. La graine de cameline était cultivée et pressée pour être utilisée comme huile culinaire partout en Europe jusqu’au milieu des années 40. C’est une plante oléagineuse sans OGM qui offre de nombreux avantages nutritionnels, attribuables aux niveaux élevés d’omégas 3 et de vitamine E.

Comment peut-on utiliser l’huile de cameline et peut-elle être utilisée à haute température?

L’huile de cameline peut remplacer toutes les huiles culinaires que vous utilisez à la maison. Elle est parfaite telle quelle pour vos tartinades, trempettes, marinades et vinaigrettes. Grâce à sa légèreté et à sa saveur fraîche, cette huile met en valeur les autres ingrédients plutôt que de masquer leur goût.

Elle peut aussi être utilisée à température élevée, vu son point de fumée de 475 degrés Fahrenheit. Vous pouvez l’utiliser pour faire sauter, rôtir, saisir ou même griller vos aliments sans avoir à vous inquiéter de la faire brûler ou de perdre ses avantages nutritionnels.

Quelle est sa durée de conservation et devrais-je la réfrigérer?

Même si l’huile de cameline est fortement polyinsaturée et riche en omégas 3, elle demeure stable grâce à sa haute teneur en vitamine E appelée gamma-tocophérol. Ces tocophérols agissent comme des antioxydants dans l’huile de cameline, ce qui allonge sa durée de conservation. Lorsqu’elle est entreposée adéquatement, l’huile de cameline peut se conserver jusqu’à 24 mois après la date à laquelle elle a été pressée — beaucoup plus longtemps que toute autre huile obtenue par presse à vis. Elle devrait être conservée à l’abri de la lumière, de l’humidité et de la chaleur (la température de la pièce est parfaite). Elle peut aussi être réfrigérée, car elle conserve sa consistance au froid.

Comment l’huile de cameline se compare-t-elle aux autres huiles, comme l’huile d’olive, l’huile de canola ou l’huile de lin?

L’huile de cameline est unique de par sa propriété à fournir l’apport quotidien en acides gras omégas 3 nécessaire au corps tout en étant une excellente huile de cuisson.

L’huile d’olive, pour sa part, regorge de lipides mono-insaturés et fonctionne bien comme huile à salade et de finition, mais n’offre pas les bienfaits nutritionnels des omégas 3 contenus dans l’huile de cameline et a un point de fumée plus bas que cette dernière.

L’huile de lin est connue comme étant la championne des omégas 3. Pourtant, elle en est une source instable et sa durée de conservation est limitée. Elle ne supporte pas la chaleur et son goût, selon plusieurs, n’est pas très intéressant. Elle ne convient pas à une utilisation culinaire.

L’huile de pépins de raisins et l’huile d’avocat sont toutes deux reconnues pour leurs points de fumée élevés et leurs avantages culinaires. Par contre, elles sont habituellement raffinées plutôt que dans leur état brut naturel, et elles n’ont pas la teneur en omégas 3 de l’huile de cameline. Elles n’ont pas non plus le profil d’acide gras balancé reconnu comme étant bénéfique pour le corps humain.

 

 

 Qu’est-ce que sont les acides gras omégas 3 et que font-ils pour moi?

Les graisses alimentaires sont une partie importante d’une alimentation saine, car le corps les utilise pour plusieurs choses, comme pour transporter l’oxygène à tout le corps par les vaisseaux sanguins, développer et renforcer de la membrane cellulaire, renforcer les organes et les tissus, maintenir la santé de la peau, prévenir le vieillissement prématuré et favoriser la perte de poids en réduisant le taux de cholestérol. 

Les acides gras essentiels sont ainsi nommés car ils ne peuvent être synthétisés ou produits par le corps. Les deux principaux acides gras essentiels sont l’acide linoléique (qui est synthétisé en omégas 6) et l’acide alpha linolénique (qui est synthétisé en omégas 3). L’acide gras le moins présent dans la diète des gens aujourd’hui est l’acide alpha linolénique. Des recherches en clinique suggèrent qu’en augmentant le taux d’acide alpha linolénique dans le sérum humain, on peut contribuer de manière importante à prévenir les maladies cardiovasculaires, l’inflammation, le diabète et l’hypertension.